Comment calculer le prix de vente d’une entreprise

analyse de chiffres
icone blogue

Comment calculer le prix de vente d’une entreprise

Accueil » Comment calculer le prix de vente d’une entreprise

Comment calculer le prix de vente d’une entreprise

Pour la plupart des entrepreneurs, l’objectif final de leurs efforts est une vente d’entreprise qui les récompense pour leur dévouement par un gain financier important. Si une telle opportunité se présente à vous, veillez à ce que cette situation de rêve ne se transforme pas en cauchemar à cause d’une erreur d’évaluation.

Pour n’importe quelle vente d’entreprise, les acheteurs et les vendeurs doivent disposer d’informations précises sur la valeur des actifs en question afin de déterminer un prix de marché équitable.

Ce guide vous aidera à comprendre les différentes méthodes utilisées pour calculer la valeur de votre entreprise, afin que vous puissiez déterminer celle qui est la mieux adaptée à votre situation.

Avez-vous des questions concernant la valeur d’une entreprise? L’équipe de Bilan est là pour vous aider! Consultez un expert en financement d’entreprises
Homme tenant une tablette affichant des mesures d'évaluation d'entrepris

Méthodes pour déterminer la valeur d’une entreprise

une boussole posée sur une pile de déclarations financières, suggérant la navigation dans des finances complexes

Bien que toutes ces méthodes soient bien établies et largement pratiquées, chacune d’entre elles a des points forts et des points faibles différents. C’est donc en fonction des détails de votre situation particulière qu’il faudra déterminer quelle approche est la plus pertinente. 

Malgré les parcours différents pour s’y rendre, tous ces calculs ont le même but: arriver à un chiffre qui représente la valeur de l’ensemble de l’entreprise, y compris ses actifs, ses fonds de commerce, sa propriété intellectuelle, et toutes les autres sources de valeur.  

Nous allons maintenant examiner plus en détail les approches les plus utilisées pour déterminer la valeur d’une entreprise, afin que vous puissiez avoir une meilleure idée de celle qui vous conviendra le mieux.

Valeur selon les actifs

Un excellent point de départ pour les petites et moyennes entreprises, cette méthode consiste essentiellement du calcul de l’actif net comptable.

On y arrive par l’addition de la valeur de tous les actifs moins l’ensemble des passifs (i.e. les passifs courants et éventuels). Chacun des actifs corporels de l’entreprise, qu’il s’agisse d’équipements, de stocks ou de biens immobiliers, doit être évalué en tant que tel, en tenant compte de son âge et de son état pour déterminer la valeur de marché.

Pour les entreprises qui ont investi beaucoup d’argent dans leur inventaire, il est difficile de valoriser avec précision les stocks, car ceci dépend des règles d’évaluation et comment l’inventaire a été géré au fil du temps. La valorisation des stocks est donc souvent sous-estimée ou surestimée.

Les créances commerciales font également l’objet d’un examen rigoureux pour tenir compte de toutes les créances impayés, douteuses ou perdues.

Valeur comparative

Une autre façon de déterminer la valeur marchande d’une entreprise consiste à la comparer à d’autres entreprises similaires du même secteur. Les informations sur les ventes et les évaluations peuvent être trouvées auprès d’un certain nombre de sources, ce qui rend ce type d’évaluation plus facile à réaliser qu’un audit approfondi.

Mais il faut répéter que cette méthode ne permet pas de comparer des pommes avec des oranges, ce qui veut dire que les entreprises utilisées pour la comparaison doivent être similaires en termes de taille et d’activités.

Valeur selon le résultat d’exploitation

Cette approche de l’évaluation des entreprises est préférée par de nombreux investisseurs car elle est considérée comme très précise et facilite l’évaluation des risques. En basant la valeur de l’entreprise sur les résultats de ses opérations, les fluctuations des flux de trésorerie (cash flow) sont utilisées comme indicateur des performances financières futures.

Pour déterminer la valeur réelle d’une entreprise, l’un des éléments les plus importants à prendre en compte n’est pas seulement les performances et les participations actuelles de l’entreprise, mais aussi son évolution dans le temps.

Cette approche prospective estime la valeur d’une entreprise sur la base de ses performances futures. La valeur de l’entreprise est égale à la somme des flux de trésorerie projetés sur une période de temps fixe. Dans la plupart des cas, une période de 5 à 10 ans est utilisée.

Cette approche équivaut à une prévision ou à une projection basée sur des données historiques, mais elle ne permet pas d’arriver à un prix de vente correct pour une entreprise. Cette projection doit être considérée comme la valeur marchande minimale de votre entreprise en fonction de sa rentabilité future, et non comme le prix de vente final.

Valeur basée sur les bénéfices

La méthode d’évaluation la plus largement acceptée est l’analyse du bénéfice avant intérêts, impôts, et amortissement (BAIIA). Calculée à partir du chiffre d’affaires sur une période d’au moins trois ans, cette approche tient compte de nombreux facteurs pour établir la valeur marchande relative de l’entreprise.

Le ratio valeur d’entreprise/bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement compare la valeur d’une entreprise et ses dettes aux bénéfices de la société moins les dépenses hors trésorerie. Cette mesure donne une indication de la performance financière et de la rentabilité d’une entreprise, alors elle est souvent utilisée par les analystes et investisseurs qui cherchent à comparer des entreprises provenant du même secteur économique.

Facteurs de risque à prendre en compte

Malgré les meilleurs efforts pour parvenir à une évaluation détaillée et précise de l’entreprise, l’achat ou la vente d’une entreprise ouvre la porte à certains risques, pour les parties prenantes des deux côtés de la transaction.

Lorsqu’une cession d’activités, il faut tenir compte de plusieurs facteurs de risque, surtout au niveau des ressources humaines.

Même si une entreprise n’a pas de cessation d’activité, de nombreux facteurs, outre l’évaluation, doivent être pris en compte avant de faire ou d’accepter une offre, notamment :

  • La relation, ou le niveau de dépendance, avec les principaux clients et fournisseurs.
  • Le potentiel de stabilité des ressources humaines, en particulier des employés de haut niveau
  • L’impact qu’une vente pourrait avoir sur la réputation de l’entreprise ou sa clientèle.

En somme, chaque secteur d’activité aura des considérations particulières en matière de risques, la liste présentée ci-dessus ne compte que les plus notables.

deux personnes se serrant la main, suggérant la réussite d'une transaction commerciale

Pour une vente d’entreprise sans surprise, consultez un expert chez Bilan

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses façons de déterminer la valeur de votre entreprise, mais choisir la mauvaise voie peut potentiellement être une erreur extrêmement coûteuse. 

Une vente d’entreprise peut être l’occasion d’une vie, alors ne vous sous-estimez pas. Pour des conseils sur la façon d’évaluer correctement votre entreprise, des conseils sur le financement des entreprises et des options pour financer un achat avec un prêt commercial, l’équipe Bilan à le savoir faire en évaluation d’entreprises pour vous aider.